Bilan régime semaine 1 : Le retour du burger masqué !

FullSizeRender-4

Bonjour mes bons amis !

Après m’être soigneusement préparée à un nouvel épisode caniculaire (volets baissés, bouteille d’eau prête à dégainer et soutien-gorge dégrafé), je vous livre le fruit de mon labeur après cette première semaine de régime nouvelle hygiène de vie…


Les régimes plus « classiques » ont pour principal avantage d’apporter un cadre et des directives suffisamment solides pour soutenir le moral fragile des petits gloutons qui les suivent.

  • « Mais c’est très simple, chère Médèèème, il vous suffit de manger 1/3 de protéines, moitié de fruits et légumes bios et équitables, 3/8 de fruits à coques et de compléter avec notre gamme de délicieux produits à base de baies de goji et de glandes de hamster. Ce qui vous fera 115€ payable de suite sur un compte offshore aux Caïmans ! »
Allez...Mange gentiment tes galettes de riz....
Allez…Sois mignonne et mange tes galettes de riz sans faire d’histoire….

Une gymnastique parfois compliquée, mais qui procure à l’esprit un certain apaisement, en dépit du fait que les principes sont bien souvent cons comme une meule…

Cela donne des règles à suivre, cela meuble du temps en essayant de faire des courses cohérentes avec les recommandations du gourou nutritionniste, ça cocoone un peu, bref ça rassure…

Et puis, au début d’un régime, on a toujours envie d’y croire. On se dit : « Mais oui, bien sûr !! Manger du poulet uniquement les jours de pleine lune, c’est LA solution ultime !!!! »

Ayant copieusement adhéré tout à tour à ces merveilleux mensonges, j’ai choisi cette fois-ci de ne pas suivre cette voie car je veux me retrouver un peu face à moi-même, en tête-à-tête avec mon cerveau joli ! Je veux voir ce que j’ai dans le ventre, quand je ne le bourre pas de Nutella…

Je reporte donc les résultats en mode « roue libre », uniquement forte des principes du livre de Michel Desmurget (vus ici).

Pas tellement de contraintes, mais une alimentation mesurée et REFLECHIE (autant qu’il est possible en ayant eu 7/20 en philo au bac, bien entendu !).

J’ETAIS PRÊTE !

Raboule, le régime, mec…

Je ne vais pas vous détailler tout ce que j’ai mangé bouchée après bouchée (ce qui me semble à peu près aussi intéressant que l’actuelle taille de gaine d’Annie Cordy), mais je vais vous livrer ma « balance » quotidienne et les écueils que j’ai pu rencontrer…

En rouge, les calories absorbées, en bleu, les calories dépensées, sur la base d’un contrat quotidien à 2140 Kcal/jour.

(J’ai un peu augmenté la quantité de calories, tenant compte d’un rythme de vie légèrement plus actif et non plus 100% sédentaire comme lorsque je travaillais derrière un bureau en tant qu’esclave assistante administrative) :

  • Jour 1 : 1971, 133 : – 302 Kcal

Rien de particulier, j’ai mangé ce que je devais, sans abus, mais je ne me suis pas trop bougé non plus…Journée molle !

  • Jour 2 : 1607, 762 : – 1296 Kcal

Alors là, cumul de miles…Je n’ai pas eu trop faim et j’ai marché 9km ! Ya bon Banania 🙂

  • Jour 3 : 2405, 346 : – 81 Kcal

Le piège ! Apéro de milieu de semaine avec des amis ! Spritz, perroquets, charcuteries et fromages…J’ai essayé d’avoir la main légère, mais mon coude s’élevait mystérieusement, guidant le gras et les boissons directement dans ma bouche…

  • Jour 4 : 1587, 283 : – 836 Kcal

Le piège bis !! Apéro filles…Mais là, j’ai limité la casse avec juste un verre et un plat léger. Vous ne m’aurez pas tous les jours, succubes !!

  • Jour 5 : 2081, 368 : – 427 Kcal

J’ai mangé à ma faim, avec 5 Pépitos qui m’ont fait un petit coucou au goûter, mais j’ai marché de manière significative, donc c’est pas si mal.

  • Jour 6 : 2093, 66 : – 113 Kcal

écart le matin avec viennoiseries et très peu d’exercices…Bilan moyen.

  • Jour 7 : 2292, 826 : – 674 Kcal

Journée très bizarre ! Je ne l’ai pas DU TOUT vu venir, mais je me suis vue proposer un Mcdo et là, c’était le drame…ma bouche était dans l’incapacité complète de dire non ! Pour compenser, je suis partie me balader en ville pendant 3 heures…10 km parcourus pour alléger ma culpabilité et mon postérieur flacide !

Bilan : 14 036 Kcal boulottées, 2784 Kcal éliminées…Balance négative – 3729 Kcal sur la semaine et en moyenne 5km de marche quotidienne !

Un petit Spritz, pour fêter ça ???
Un petit Spritz, pour fêter ça ???

Un Score assez correct, plus élevé que ce que je m’étais fixé en théorie.

Or sur la balance, « seulement » – 0,5 Kg !

Même si j’avais dit que je voulais y aller mollo, pour une première semaine de régime, et avec une modification somme toute importante de mon alimentation, je m’étais attendue à légèrement mieux, mais le burger, et son effet toujours aussi dévastateur sur le transit, y est probablement pour beaucoup.

En analysant la répartition des nutriments sur ce que j’ai mangé (grâce à myfitnesspal ), j’ai surtout remarqué que la proportion de lipides (matières grasses) était assez élevée (ben oui, avec 2 apéros et un Mcdo, c’est pas la St slip non plus !)…

Je pense que ça doit être mon prochain axe d’amélioration pour la semaine à venir.

Et continuer le sport à outrance, évidement, quitte à me transformer un peu en Xéna la guerrière…

Hum Xéna...Tu sens bon le crin de cheval et la mousse des sous-bois...
Hum Xéna…Tu sens bon le crin de cheval et l’humus des sous-bois…

Rayon cibouleau, j’ai fait un rêve le deuxième jour où je me jetais sur de la bouffe juste après avoir appris une énième nouvelle merdique à la télé (comète en arrivage imminent sur la Terre ou truc similaire). Ce qui m’a inspiré le petit dessin un peu plus haut.

Une chose m’a alors frappé ! Un truc bête et évidente que j’avais laissé passer (ainsi que tous les professionnels de la nutrition que j’ai payé grassement à travers les années !)…

Ca ne peut pas être aussi simple ?! De la nourriture réconfort ?? Comme dans tous les reportages de NRJ 12 sur les américains dégénérés qui vont en fat camp ?????

Je ne peux pas être aussi ridiculement limpide que ça…Où sont la subtilité et l’esprit hitchcockien dont je me targue depuis toutes ces années ?

Et puis, à force de me creuser la soupière, je me suis rendue compte que dans les moments noirs où tout se bloque et que les pensées sont glacées, quand l’angoisse me tient dans le creux de sa main et ressert ses doigts crochus,  je me réfugiais plus volontiers vers une tranche de saucisson que vers mon téléphone pour appeler mes amis et évacuer ainsi les pensées toxiques de mon système…

Et c’est peut-être ça le renouveau de CE régime et du blog associé…Au lieu de bloquer sur une tranche de sauce’, j’ai la possibilité de me réfugier sur ce clavier et de causer avec vous, les gens 🙂 !

(Et pour pas un rond, en prime 😉 !!!)

Affaire à suivre…

En attendant la suite de mes palpitantes nouvelles aventures de ma culotte de cheval et autres surprises, soyez gentils avec les handicapés, offrez une fleur à votre maman, mettez des sous sur votre livret A, faites un bisou à un bébé chat et allez cueillir des champignons en forêt…

images

Bisous bisous…


Ecoutés pendant la rédaction de cet article :

  • Song of a preacher man, Dusty Springfield
  • Obstacles, Syd Matters
  • The story of the impossible, Peter Von Poehl
  • High speed, Coldplay
  • Dy-Na-Mi-Tee, Ms. Dynamite
  • C’est normal, Brigitte Fontaine

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s