La visite du technicien d’Orange…partie 2

Bonjour Foule en délire :),

Comme je reçois une quantité incroyable de messages, pressions en tous genres et menaces de décapitation sur mes animaux domestiques, voici ENFIN la suite de mes aventures avec Orange, que je vous livre aujourd’hui avec ardeur et componction…


Après m’être si intensément battue pour mes droits à regarder tranquillou Capital sur la folie des campings naturistes (chronique que vous pouvez retrouver ici), j’étais dans l’oeil du cyclone…Une atmosphère de calme expectative régnait sur la maisonnée.

Une date d’intervention bien calée dans mon agenda et des attentes pleins la tête, j’errais, oisive, en imaginant les scénarios les plus dingues sur cette nouvelle vie numérique qui s’offrirait bientôt à moi…

Si, si...C'est moi quand je suis oisive !
Si, si…C’est moi quand je suis oisive !

Pour me mettre un peu plus la pression, j’ai reçu un appel d’Orange quelques jours avant le rendez-vous me demandant s’ils pouvaient plutôt venir le matin car la « nacelle » ne pouvait pas venir l’après-midi.

Après avoir éludé la possibilité d’une arrivée en montgolfière (!!), j’en ai déduit que la nacelle en question était le gros bazar utilisé pour les travaux un peu sérieux.

(A ce stade, je dois bien admettre que cela m’a paru totalement disproportionné, rapport à mon petit problème sur ma toute petite box dans ma minuscule rue…Mais après tout, les cerveaux supra irrigués de chez Orange devaient en savoir plus que moi en matière d’intervention technique et autres bidouilles de câbles…)

Au matin de la dite-intervention, prévue à 8H30, je me suis exceptionnellement levée + douchée + vêtue décemment à une heure beaucoup plus matinale qu’à mon habitude…

J’étais sur le pied de guerre, les nerfs à fleur de peau, tendue et l’échine frémissante, telle la biche apeurée dans la brume forestière du petit matin…

Stress à St Trop’ !!!

J’étais pourtant loin d’imaginer les événements à venir !


A 8h31, j’étais déjà en train de tapoter de la Converse sur mon magnifique parquet en pin des Landes massif (style Louis XVIII)…PERSONNE !!

« Maisquestcequilsfoutentmaisquestcequilsfoutentmaisquestcequilsfoutent…. »

A 9H45, après 85 expressos et alors que j’étais en train de me ronger consciencieusement le cubitus tellement j’étais EXCEDEE par le retard, je reçois un coup de fil :

– Moi, glaciale : « Uiiiiiii ? »

– Technicien  : « Allo Madame, c’est le technicien d’Orange. Je dois me rendre chez vous pour une intervention ce matin. On vous a bien prévenu ? »

– Moi, fielleuse : « Mais tout à fait…C’est à dire que je vous attendais présentement à 8h30 ! »

– Technicien, pas tellement gêné :  « Ah…On vous y a pas expliqué ? On reprend votre ligne depuis le début au central et on la contrôle à chaque point de passage dans la ville. Et là, on va pas tarder à arriver chez vous pour faire les derniers tests. »

– Moi, apoplectique : « QUOI ??? MAIS BORDEL DE MERDE !! Ca fait deux heures que vous vous touchez la nouille en faisant le tour de la ville et en buvant des canons ??????? 

… Ok, je vous attends… »


Alors, je ne sais pas pourquoi, mais je m’étais plus ou moins attendue à ça :

Tout à fait plausible..
Tout à fait plausible..

Quelle ne fût donc pas ma surprise quand j’ai vu CA arriver :

Ok....Je remballe le matos...
Ok….Je remballe le matos…

Avec un souci d’équité quasi obsessionnel (très fonction publique, en fait), l’équipe était composée d’un jeune (très jeune), d’un vieux (très chauve) et d’un entre-deux âges bodybuildé ressemblant vaguement à Kamel Ouali sous acides…

Une fois passé le choc de la découverte et les présentations officielles, je leur ai montré la scène du crime (mon salon) et les ai laissé là, dans l’espoir plus ou moins assumé de retourner glandouiller sur Facebook travailler sur mon blog…

Que nenni, Ghislaine !!!

S’en est suivi un échange totalement surréaliste dans lequel je fus (bien évidement !) prise à partie…

–  Kamel Ouali : « Naaaan, mais c’est pas sérieux !!!! Le câble, il est tout pourri, là…Il court sur le mur estérieur et se prend toutes les zintempéries ! C’est normal que ça marche pas ! Il est tout sec, vot’ câble, M’dame !! »

– Le chauve, les mains dans le dos : « Ah ouaiouaiouaiouai…Tout sec, tout sec, tout sec !

– Le jeune : « ……… »

– Moi : « Euuuuuuuh…D’accord… »

– Kamel Ouali, bidouillant un appareil de mesures sur le fameux câble : « En même temps, le débit, il passe bien dans le câble…Ca doit la prise de téléphone, alors ! Ah ben voila, ben voila !!!! C’est ces saligauds de Numéricable, ils z’y ont mis une triple broche en 17/12e dans la prise…Ca pouvait pas marcher ! CA POUVAIT POOO MARCHER !!!! »

– Le chauve, les mains dans le dos, avec petit mouvement de balancier pré-urinaire : « Ah ouaiouaiouaiouai…La triple broche, la triple broche…pas marcher ! »

– Le jeune : « ……… »

– Moi : « Mais…ça a toujours été comme ça, en fait… »

Malgré ces deux déconvenues, Kamel Ouali ne souhaitait visiblement pas perdre la face devant un auditoire si éperdu d’admiration !

De plus en plus en confiance au milieu de mon salon, il s’est mis à disserter pendant plus de deux heures sur les raisons possibles et supposées de ma panne d’internet…

Suivi tranquillement par le vieux qui ponctuait les rares silences par des hochements de tête approbateurs et par le jeune qui se murait fermement dans un autisme rougeaud à chaque fois qu’il croisait mon décolleté (pourtant pas exceptionnel ce jour là !)…

Raisons envisagées pour la panne :

– Le brûle-parfum près de la livebox

– Une supposée prise de téléphone fantôme qu’ils m’ont fait chercher à l’étage pendant presque 20 minutes

– Des « goulottes » curieusement creuses autour de ma porte de salon

– Les poils de chien

– L’alignement de Neptune et de pluton sur le 37e parrallèle

– Le cours du porc breton…

Moi, après 2 heures de ce sketch...
Moi, après 2 heures de ce sketch…

Je me suis demandée comment on avait pu en arriver là…

Comment le système éducatif français avait failli à ce point pour produire autant de médiocrité…

Cette mise en scène de l’échec m’a paru vide de sens et le symbole clair et net que l’humanité courrait à sa perte aussi sûrement qu’avec l’extinction des abeilles (bon…j’étais probablement aussi un peu chafouine par mon levé matinal, j’avoue…) !

Et c’est là qu’est arrivée cette chose incroyable…

Jean-Jacques, mon Cavalier King Charles de 2 ans et demi est arrivé comme une bombe au milieu du salon où nous nous trouvions et a laissé éclaté un énorme GAZ !

Les techniciens se sont regardés, m’ont regardé, ont regardé le chien…Et sont partis !

La panne (qui venait bien de la box changée par précaution 2 minutes après leur arrivée) était donc réparée et moi, j’étais pliée de rire…

Well done, Jean-Jacques !!!
Well done, Jean-Jacques !!!

Mon chien ne monte pas la garde, ne répond pas au rappel, n’a absolument aucun flair, saute sur les jambes de mes copines en jupe, me pique mon oreiller la nuit, se roule dans la crotte de pigeon, mais il chasse les importuns de sa maison par son pet vengeur :)…

Très prochainement, je vous raconterai mes aventures lorsque ma copine Jo m’a demandé de gardé son petit Gabin, 22 mois pendant 2 jours…

48h au bout de l’enfer face à Tchoupi, Pampers et une compote popote pomme vanille.

Epique !

Bisous, jeunes gens 🙂


Ecoutés pendant la rédaction de cet article :

  • Clair de Lune, Claude Debussy
  • Ville morose, Nadine Shah
  • Simple feelings, Twerps
  • Here comes the king, Snoop lion
  • Les plus beaux, François & The Atlas Mountains

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s